banniere

ecoinformatique ore s sLa plateforme d’Ecoinformatique de l’INRA, intégrée au sein de l’unité de service INFOSOL, coordonne la constitution, la gestion, la mise à jour et la valorisation des bases de données spécialisées pour les outils expérimentaux d’AnaEE France. Elle collabore avec l’unité de service Bases de données Biodiversité, Ecologie, Environnements et Sociétés (BBEES) du CNRS et du Muséum National d’Histoire Naturelle. Les outils développés seront déployés sur chaque site progressivement.

logo emmah web mediumL’unité mixte de recherche Environnement Mediterranéen et Modélisation des Agro-Hydrosystèmes de l’INRA (EMMAH) et de l’Université d’Avignon vise à développer des outils d’analyse et de prévision de la dynamique du fonctionnement biophysique des écosystèmes méditerranéens à l’échelle du territoire. Elle coordonne au sein d’AnaEE France avec le Centre Théorique de Modélisation de la Biodiversité (CTMB) le développement d’outils de modélisation et de prévision environnementale dédiés aux plateformes expérimentales.

logoLa plateforme GénoSol de l’INRA de Dijon est un centre de ressource biologique unique en France et en Europe, dédié à la conservation et à l’analyse des ressources génétiques des communautés microbiennes du sol. Au sein d’AnaEE France, cette plateforme a pour ambition de centraliser les ressources génétiques microbiennes des sols, mais aussi des sédiments et de l’eau, de les mettre à disposition de la communauté scientifique ainsi que des technologies de pointe pour en assurer leur caractérisation. Le développement de méthodes complémentaires de biochimie environnementale sera piloté par l’UMR UCOSYS au sein de la plateforme BiochemEnv.

logo partenaire cartelLe Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques et Ecosystèmes Limniques (CARRTEL), unité mixte de recherche entre l’INRA de Dijon et l’Université de Savoie, étudie le fonctionnement des écosystèmes aquatiques alpins, lacustres en particulier, en interaction avec les apports des bassins versants. Elle développe au sein d’AnaEE France un dispositif de mésocosmes en milieu naturel intégré à l’installation expérimentale de Thonon-les-Bains. Ce système sera installé en nature et dédié à des expérimentations sur de grandes colonnes d’eau.

cnrsLa station des Nouragues du CNRS est un dispositif unique en France permettant l’accès à la forêt tropicale pour des études expérimentales sur différentes échelles de temps. C’est un lieu privilégié ouvert à la communauté internationale pour l’étude du fonctionnement des forêts tropicales et de leur biodiversité. Elle développe le dispositif COPAS (Canopy Operating Permanent Access System) qui permet l’étude de la canopée et des réseaux d’instruments pour la mesure à long terme.

La Station Alpine Joseph Fourier de l’Université Grenoble Alpes et du CNRS intègre jardins botaniques et collections, laboratoires et sites d’expérimentation. Ses missions concernent le développement de plateformes de recherche, l’entretien de collections botaniques et la vulgarisation scientifique. Elle permet l’expérimentation et l’étude à long terme de prairies alpines notamment sur la thématique des changements climatiques.

logo befL’unité Biogéochimie des Ecosystèmes Forestiers (BEF) de l’INRA à Nancy étudie les cycles biogéochimiques et le fonctionnement des sols dans les écosystèmes forestiers tempérés et tropicaux, naturels et plantés. Plusieurs dispositifs sont placés sous le couvert de BEF. Elle coordonne au sein d’AnaEE-France quinze sites forestiers du SOEREF-ORE-T comprenant des parcelles forestières en France métropolitaine et dans les tropiques qui sont toutes dédiées à l’expérimentation en milieu naturel. Par ailleurs, six sites expérimentaux des SOERE PRO (coordonné par l’UMR INRA/Agroparistech Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes (ECOSYS)) et ACBB (coordonné par l’Unité INRA de Recherche Pluridisciplinaire Prairie et Plantes Fourragères (URP3F)) couvrant des prairies et des agrosystèmes sont aussi intégrés dans AnaEE-France. Tous les sites offrent la possibilité d’expérimentations à long terme sur des systèmes exploités de manière plus ou moins intensive. BEF coordonne également le développement d’instruments partagés : L’unité a notamment en charge la construction d’un laboratoire mobile, comprenant des moyens d’échantillonnage et des instruments, qui est intégré au réseau et disponible pour tous les partenaires d’AnaEE-France. Des instruments de mesure sur le terrain seront également proposés avec des spectromètres pour le suivi des isotopes de l’azote et du carbone dans les compartiments du milieu (développement assuré au sein de l’UR INRA Ecosystème Prairial (UREP)) et une PTR-MS pour la caractérisation des COV (développement assuré par l’UMR ECOSYS).

Logo U3E smallL’Unité Expérimentale d’Ecologie et d’Ecotoxicologie de l’INRA (U3E) à Rennes gère une plateforme d’écologie aquatique. Les outils présents (mésocosmes lentiques, chenaux lotiques, frayères artificielles, et instruments) permettent d’aborder le fonctionnement des écosystèmes aquatiques et d’évaluer l’impact de l’anthropisation sur ces milieux. Ces installations sont plus particulièrement adaptées aux recherches en écotoxicologie.

SEEMLa Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale (SETE) de Moulis, unité de service et de recherche du CNRS, héberge le Métatron, un ensemble de 48 cages de 100m² chacune, peuplées par une communauté d’espèces animales et végétales auxquelles on impose certaines conditions de température, d’humidité et de rayonnement solaire. Cet équipement sert à étudier les effets du climat sur le fonctionnement des systèmes écologiques, et notamment dans le cadre du réchauffement climatique.

cnrsLe Centre de Recherche en Ecologie Expérimentale et Prédictive (CeREEP), unité de service de l’Ecole normale supérieure et du CNRS, est intégralement dédié à l’expérimentation écologique et accueille de nombreux équipements disponibles pour toute la communauté scientifique nationale. Une plateforme expérimentale nationale en écologie aquatique (Planaqua) y est en cours de développement, comprenant des microcosmes en laboratoire, des mésocosmes en extérieur et des lacs artificiels.

ecotronL’Écotron Européen de Montpellier et l’Écotron IleDeFrance du CNRS sont partenaires scientifiques du projet, et membres fondateurs d’AnaEE en Europe. Ils hébergent plusieurs plateformes de recherche dédiées à l’expérimentation écologique dans des conditions hautement contrôlées et avec de très fortes capacités de mesure. Les Écotrons sont les outils expérimentaux les plus complexes pour étudier les processus gouvernant la dynamique d’un système écologique et adaptatif, analogue aux systèmes naturels ou complètement artificiels.

  • agence nationale de la recherche
  • sig investissements davenir
  • cnrs
  • inra logo
  • logo uga
Haut